Ces populations  de la Kabylie Orientale, comme celles du Djurdjura, si longtemps rebelles à toute domination, ont conservé des coutumes et des usages traditionnels qu'il est très  intéressant pour nous d'étudier et de bien connaître.  Déjà la Revue Africaine a publié, sous le titre Une charte Kabyle, un travail très curieux de M. le lieutenant-colonnel Hanoteau, sur les habitants du Djurdjura ; la découverte dans la Kabylie Orientale d'un document écrit ayant

Quelque analogie avec la charte de M. Hanoteau, m'a amené à rechercher de nouveaux détails, a demander des explications, à la suite desquelles j'ai recueilli les faits que je vais signaler. – Ce sont des éléments épars dont la nouveauté entre, je crois, dans le cadre de la Revue, en ce qu'ils consistent en coutumes pleines d’originalité , souvent même  grossières  et barbares, mais qui  ont cependant un coté sous  lequel se révèle !e caractère et l'esprit de ce peuple primitif.

Voir l'intégralité du document L.FERAUD en cliquant sur le lien.

Partager cet article

Repost 0