BEJAIA- Le ministre des travaux publics, Abdelkader Ouali, a insisté, mardi à Béjaia, sur le respect des délais de réalisation des routes et des ouvrages d’art, exhortant les entreprises à renforcer leurs chantiers afin d’éviter des retards.

"Désormais aucun retard ne sera toléré. Les maîtres d’ouvrage et les entreprises se doivent de faire l’effort nécessaire, en renforçant leurs chantiers et y injectant plus de moyens humains et matériels et en modifiant leur mécanisme de gestion", a-t-il lancé en direction des entreprises de réalisation de certains projets routiers, lors d’une visite d’inspection dans la wilaya.

Le ministre a, en outre, annoncé l’installation "imminente" d’un "comité de facilitation" se prédestinant à aider à la levée des contraintes et autres obstacles entravant la concrétisation des projets d’envergure nationale.

"Actuellement, tous les problèmes sont pris en charge au niveau des wilayas et des directions des Travaux publics. Désormais, leur gestion et leur règlement seront confiés à cette instance qui sera installée au niveau du ministère de tutelle", a-t-il indiqué, soulignant qu’une telle démarche et les niveaux de responsabilité engagés aideront à "hâter la conduite des projets et le respect des délais".

M.Ouali a passé en revue des projets en réalisation dans la wilaya, dont la pénétrante Bejaia-Ahnif (Bouira) qui, en dépit des avancées enregistrées, risque d’aller au-delà des délais impartis, prévus pour la fin de l’année 2016.

Alors que le lot route progresse, celui des ouvrages d’art qui lui sont accolés peine à se mettre en place. Sur 70 ponts retenus, seule une quinzaine connaît un début de réalisation. Le constat est le même pour les tunnels dont à peine une centaine de mètres à été creusée sur un linéaire prévisionnel de plus de 1 km.

Ces retards ont été accusés au lancement du projet du fait d’une conjonction de facteurs défavorables, notamment les oppositions des riverains au tracé, le déplacement des réseaux, l’absence de carrières d’agrégat, etc, mais qui ont fini par avoir une influence négative sur l’avancement du chantier.

Pour autant, le ministre s’est dit "optimiste", ne désespérant pas de voir l’ouvrage livré à la fin de 2016. "Toutes les grandes contraintes sont levées. Il faut désormais aller vite", a-t-il affirmé, appelant les entreprises engagées sur le site à travailler de façon concertée et solidaire pour élaborer des plannings de délais et tenter surtout de rattraper les retards.

Actuellement, le projet consistant en la réalisation de plus de 100 km à 3x2 voies, a été libéré dans son emprise sur une distance de 77 km, dont 04 km sont déjà parés pour recevoir le bitume.  Le même constat a été établi concernant le projet de l’échangeur du carrefour des "quatre chemins", implanté à la jonction des routes nationales 12 (Bejaia-Tizi-Ouzou) et 9 (Bejaia-Sétif) et qui, de son côté aussi, peine à aller de l’avant. Lancé en mai 2012, seul un ouvrage sur six a été concrétisé.

Les raisons en sont multiples, dont la contrainte du déplacement d’un gazoduc s’y trouvant mais aussi le manque de maturation de l’étude qui l’a présidé et dont il a fallu, selon les responsables de l’Engoa, en revoir les variations de faisabilité.

Le ministre a ordonné, à cet effet, de reprendre les travaux dés dimanche prochain, en insistant de nouveau sur les délais en dépit des contraintes soulevées.

Profitant de cette visite dans la wilaya, le ministre a passé en revue une ombelle de projets relatifs aux infrastructure de base, notamment l’agrandissement du port de Béjaia, la protection de la rive Est du port, le réaménagement des gorges de Kherrata, la réhabilitation des tunnels et l’évitement de la ville éponyme dont la concrétisation est de nature à renforcer sensiblement le trafic routier dans la wilaya et la sécurité des usagers.

"La concrétisation de ces projets va désenclaver radicalement la région", a soutenu le ministre qui inscrit cet effort de l’Etat dans le sens d’un appui au développement et à l’investissement.

APS

BEJAIA : M.OUALI INSISTE SUR LE RESPECT DES DELAIS DE REALISATION DES ROUTES .

Partager cet article

Repost 0