Quand Hocine Aït Ahmed se rebellait contre le régime “au nom de la démocratie”1962

Ces images rares et inédites témoignent de la profondeur et de la détermination du combat de Hocine Aït Ahmed. Le 28 septembre 1963, des anciens officiers des wilayas III et IV, ont pris la décision de rejoindre le combat enclenché par Medri Belaïd, Mourad Oussedik, Ali Yahia Abdenour, le colonel Mohand Oulhadj, le colonel Slimane Dehiles le lieutenant Yaha Abdelhafidh, et bien entendu Hocine A...ït Ahmed.
A la tête de ce jeune groupe de rebelles, Hocine Aït Ahmed s’est rebellé contre le régime de Ben Bella et de Boumédiene au nom de la “démocratie”. Hocine Aït Ahmed et le colonel Mohand Oulhadj ont refusé d’adhérer aux pratiques autoritaires et dictatoriales du régime mis en place par le “clan d’Oujda” avec l’aide ce qu’on appelait à l’époque : l’armée des frontières. Ce fut le début de la fameuse insurrection de Kabylie en 1963, où la base militante du FFS s’était mobilisée pour défendre “la démocratie” et mettre fin aux “tortures” ainsi qu’à l’emprisonnement des “opposants”. Le FFS a payé un lourd tribut pour défendre ces valeurs : plus de 400 morts et près de 3000 personnes arrêtées. Et encore, ce bilan risque de s’avérer plus lourd, si une véritable enquête historique venait à être menée au sujet de cet épisode très peu étudié de notre histoire contemporaine. Ces images rares. Elles ont été prises par la télévision française en 1963. Elles constituent donc un précieux témoignage sur le parcours héroïque du défunt Hocine Aït Ahmed.

Partager cet article

Repost 0