Les berbérophones, identifiés par une pratique linguistique spécifique, ne sont à l'heure actuelle démographiquement minoritaires que parce que le Maghreb a connu depuis le Moyen Age un lent processus d'arabisation linguistique. Le fond du peuplement maghrébin est donc d'origine berbère : l'immense majorité des arabophones actuels ne sont que des Berbères arabisés depuis des dates plus ou moins reculées. Et, d'une certaine façon (historique et anthropologique), on peut dire sans polémiquer que tous les Maghrébins sont des Berbères. Mais au niveau des réalités socio-culturelles présentes, il est évident que la berbérité, la conscience d'être Berbère est liée à la berbérophonie et ne concerne plus qu'une minorité - importante - de la population. Les "Autres" se définissent (et doivent être définis) comme "Arabes" parce qu'ils sont linguistiquement et culturellement arabes. En matière de culture, la réalité est d'abord fait de conscience.

LIRE LE DOCUMENT INTEGRAL DE SALEM CHAKER EN LE TELECHARGEANT EN CLIQUANT SUR LE LIEN  CI-DESSUS.

 

https://drive.google.com/file/d/0BxpQvXYCt0g9X0RZMEtTd2w5THM/view?usp=sharing

 

Partager cet article

Repost 0