Histoire ancienne:

Semaoun est un village dans la tribu de Beni oughlis  (Béni Our'lis), situé dans la  troisième fraction  dénommée Açammer, habité par des centaines d'habitants.

Un azib, ou des hameaux regroupant  plusieurs  d’habitants ou une localité présentant la corpulence d'un petit village occupant  un territoire qui s'appelle Thaourirth Oumezzir ( probablement au dessous d'Ifalazene) ,qui avoisine le col d'Akfadou implanté  du côté des Beni-Ourzellàguen .

Les At-Sammer se sont subdivisés en trois sous fractions : semaoun dépend  ainsi de  « Immessouhal » de la Confédération des BENI-OUGHLIS (1847-1851)   , rattachée au centre municipal de  DJENANE (Douar Beni-Oughlis, commune mixte de la Soummam) . (Législation concernant la  création de centres municipaux du DECRET DU 29 MAI 1946), puis rattaché à la commune de Chemini, Wilaya de Bejaia (  Décret  1984) et anciennement  à la tribu des Beni Oughlis.

L’analyse d’un ancien manuscrit authentique portant reproduction du testament des Habous de Sidi Hadj Hassaine de 1881 notifie  certains faits tant recherchés relatifs à la composition et la formation ancienne de ce douar. 

On relève l’existence de deux villages Taourirt  et  Taourirt oumezzir, probablement voisins du madcher  oulad   Sidi Hadj Hassaine,  à l’époque de Sidi Hadj Hassaine (14 siècle) notifié par le document .

Semaoune: est un village de la commune et daïra de Chemini  de la wilaya de Béjaïa en Kabylie, il se situe sur la rive gauche de la vallée de la soummam, limite au nord par MAHAGA et AKFADOU, à l’est par les villages de chemini à savoire djenane imaâliwen, à l’ouest par Ait Soula Sidi Yahya, et au sud par sidi hadj Hasseine, Thakhlijt et Ilmaten.

Ce nom (Semaoun) est prononcé, attribué et déclaré administrativement durant la période de l’honorable Cheikh Mohamed ben Kaci dit Adjaoud El Ouaghlissi, demeurant au village Semaoune comme cité  ci-dessus  en 1868 confirmé sur le document officiel.

 

© Association socio –culturelle de semaoune -  Secrétaire générale : DJERROUD Abdslam.

Clio dans les vign es: mélanges offerts à Gilbert Garrier - Auteur : Jean Luc Mayaud Page 545

LE ROYAUME D'ALGER SOUS LE DERNIER DEY  Page : 106 PAR Louis RINN - Beni-OughliS D. C. (Soummam, M.)Dans la basse vallée de l'Oued sahel In: Annales de Géographie. 1907, t. 16, n°86. pp. 139-147 - ROBERT ROUSSEAU

Carte d'état-major de la Région de Sidi-Aïch, Date : 1885 révision 1955, Source : RADP

 l'acte testament Habous de Sidi Hadj Hassaine, enregistré en 1881

 Act du habous et wakf N° 37  - Année 1868 - (MAHKAMA DE BENI OUAGHLIS, CADI), Circonscription  de béjaia N° 53, de L’honorable Cheikh Mohamed ben Kaci dit Adjaoud El Ouaghlissi.

[Idem]. Des récits légendaires ainsi que la tradition orale constituent la principale source pouvant traiter ce sujet. 

 

Tag(s) : #Athwaghlis

Partager cet article

Repost 0