COMMUNE D’EL-FLAYE
Organisée par la bibliothèque communale d’El–Flaye à l’occasion de l’anniversaire du printemps berbère, la journée du 21/04/2008 est, sans doute, à marquer d’une pierre blanche pour les citoyens da ladite commune.
 
En effet, une conférence-débat a eu lieu à la maison de jeunes d’El-Flaye animée par le Docteur Ali Sayad, Anthropologue, élève et ami du mythe Mouloud Mammeri et ayant pour thème « Mouloud Mammeri le défricheur des savoirs » en présence du président d’APC de la commune Mr H. Cherfi et assistée par une foule considérable de citoyens dont certains sont venus même d’alger et d’autres localités expressément pour prendre part à l’événement. Après avoir retracé l’enfance du chantre de la culture berbère, le Dr A. Sayad, à travers son débat, s’est distingué par une narration plus captivante que minutieuse du périple professionnel de son maître et ami. « Da l’mouloud a toujours refusé de se soumettre à un ghetto culturel et a préféré plutôt se faire emporter par le vent au-delà de toute frontière » indiquera-t-il. Le public présent avait eu droit à des entractes bien réjouissants où les débats furent ponctués par des chants du patrimoine et Taoues Amrouche interprétés par Flora Fatma. D’Autres parts, Mme Ghazli, poète amatrice a su envoûter l'assistance par ses récitals confectionnés exclusivement à l’occasion du printemps berbère et en l’honneur du personnage-symbole, objet du thème.
 
Dans son débat, le Dr A. Sayad a rendu hommage à celui qui s’est crucifié et tant revendiqué la langue et la culture berbère, en dépit de toutes entraves actionnées par le pouvoir, visant à inhumer ceux qui ont fait, jadis, l’histoire et la gloire du nord d’algérie. « On va parler français et penser kabyle »  dira Flora Fatma Mouheb à qui la parole fut passée pour la récitation d’un poème sur la jeunesse et l’espoir en quête. Il en va de soit que le public présent a véridiquement apprécié cet événement culturel. Un citoyen, accompagné de son épouse, affirma que "les gens ont besoins de s’instruire sur leurs origines et tout ce qui en a rapport. Les gens ne lisent plus de nos jours, le moyen le plus efficace pour les captiver est d’amplifier des manifestations culturelles assorties de chants et de poésie, comme c’est le cas aujourd’hu". In extremis, le directeur de la jeunesse et des sports de la wilaya de Bejaia Mr Ben Athmane fait irruption dans la salle et s’invite à prendre part à l’événement. Le premier responsable de la D.J.S qui n’a pas caché son enthousiasme a d’abord tenu à s’incliner devant le personnage Mammeri et a déclaré que celui-ci est un exemple à suivre. Toutefois, il rassura, devant le P/APC de la commune, de son soutien pour la jeunesse et la culture. « La D.J.S, à l’horizon, pense à incarner 21 projets destinés pour la tranche juvénile. Bien entendu, des enveloppes financières appropriées y sont déjà spécifiées. Et si la commune d’El-Flaye viendrait à disposer d’assiettes de terrains, des espaces d’ordre culturels et sportifs y verront le jour». De sa part, le P/APC d’El-Flaye Mr H. Cherfi répliqua pour solliciter l’intervention des autorités pour une mise en disposition réelle de terrains pour ladite vocation. 
Pour conclure en apothéose, Le Dr A. Sayad a rendu un dernier hommage à son pionnier et a déclaré que "Da l’mouloud n’est pas un maître mais le maître qui a su gagner le soutien de l’UNESCO pour la préservation des patrimoines universels et nous a jalonné le chemin pour que nous y voyons plus clair".
 
Dans les coulisses, la présence du célèbre chanteur Amour Abdenour, invité d'honneur, n’est pas passée inaperçue où l’artiste a exprimé sa béatitude en cette occasion. « J’encourage toute manifestation culturelle de ce genre et j’estime qu’il reste beaucoup à faire pour l’épanouissement de notre culture ».        
H.Sadji  
 

 

Tag(s) : #AIT-DAOUD

Partager cet article

Repost 0