Enfants de Beni OuaghlisIls ont pour noms, Massinissa, Jugurtha, Juba, Gaïa, la plupart sont nés en Europe, au Canada et aux USA de parents berbères. Ils pratiquent les sports modernes, supportent les canadiens, les Européens et les Californiens. Ils adoptent jusqu’au détail près  leurs comportements. Ils fréquentent les restaurants de services rapides et aiment les muffins et les hamburgers. Inutile de leur parler de Matoub, Aït Menguellet, Taleb Rabah ou Chérif Kheddam. Ils n’ont d’oreilles que pour le Rock et le Blues. Outre leur étonnante familiarité avec la langue Française, ils se mettent à l’apprentissage de l’Anglais. Leurs héros ? A peine s’ils peuvent nous livrer quelques noms kabyles. Ils connaissent Djohnny Halliday, Led Zepplin, Jean –Talon, Papineau, Maisonneuve, Jeanne Mance et Brébeuf mais non Abane Ramdane, Amirouche, Si Mohand ou Mhend et Arezki El Bachir. Tout a fait le contraire de l’humeur et du comportement de leur parents (Photo) !

 

Partager cet article