Tahar el djazairi Cheikh Tahar El Djazairi El Semaouni El ouaghlissi (1852 - 1920) est un savant musulman très célèbre en moyen orient. Il a largement contribué au mouvement de la renaissance intellectuelle en Syrie.Le Cheikh est issu d'une famille algérienne, kabyle de la vallée de la Soummam (Tribu de Beni Oughlis) qui s'est émigrée en Syrie en 1848. Son père est Cheikh Salah ben Ahmed; mufti malikite et jurisconsulte célèbre en sciences astronomiques et en sciences du temps, dont il possède une contribution, comme il était enclin vers les sciences naturelles ainsi que vers les mathématiques.

Cheikh Tahar El Djazairi est originaire précisément de Sidi Hadj Hassaine; un des principaux villages qui constituent la localité deSemaoun de Beni Oughlis d'où le nom "Cheikh Tahar El Semaouni El Ouaghlissi". Il appartient à la famille "At Cheikh" , qui représente elle même une fraction de la famille "At Moussa", un des principaux clan du village. Ainsi, la généalogie de la famille de Cheikh Tahar El Djazairi remonte jusqu'à l'ancêtre "Sidi Hadj Hassaine"; fondateur de sa zaouïa. Cheikh Tahar est né en 1852 à Damas (Syrie), il a reçu l'enseignement élémentaire auprès de son père Cheikh Salah el semaouni, puis il était admis à une école voisine de la mosquée omeyyade , où il a fréquenté son enseignant : "le cheikh Abdelghani Elghounaimi Elmaidani". Il a étudié l'arabe, le turc et le persan ainsi que les sciences religieuses. Comme il a étudié les sciences naturelles, les mathématiques, l'astronomie et l'histoire. A l'âge de 30 ans, il métrisait déjà la plupart des langues du proche orient : le turc, le persan, le syriaque, l'hébreux, l'arabe et l'abyssin ainsi que le français et le berbère (kabyle) qui est sa langue d'origine.   En 1875, il a été nommé enseignant dont il s'est distingué d'entre ses collègues pas son intelligence, l'immensité de sa perception, sa culture et son raisonnement, en plus de son caractère algérien distingué.

Parmi les caractères du Cheikh Tahar, sa sympathie avec les intellectuels non musulmans parmi lesquels figurent les grands orientalistes de l'époque moderne (Merglioth, Ignace Goldziher) ainsi qu'avec les juifs, les chrétiens, en plus des amitiés avec les musulmans de différentes doctrines.

Les efforts de réforme et de renaissance intellectuelle du Cheikh Tahar sont multiples, tandis que les domaines de l'éducation et de l'enseignement sont largement dominants allant de l'enseignement, l'inspection, création d'écoles et bibliothèques, création d'associations et édition de livres et livres scolaires.

Ainsi, il a contribué à la création de l'association de bienfaisance, qui avait le soutien du wali turc "Madhet Bacha" dont le rôle principale était de faire face aux campagnes d'évangélisation qui se succédaient, alors, sur Damas, avec l'ouverture des écoles et éditions de livres. Parmi ses réalisation, figurent la création de la maison de livre Dhahiria  qui était, au début, une maison de sauvegarde des manuscrits puis elle s'est développée pour devenir parmi les grandes bibliothèques de l'orient musulman ainsi que la bibliothèque khalidienne  à Jérusalem.

 En 1879 et suite à ses activités, le cheikh Tahar a été chargé par le gouvernement turc d'inspection sur les bibliothèques en Syrie et à Jérusalem; une mission dans laquelle il a exercé huit ans de service, avant de partir en Egypte (en 1907) suite aux pressions subies de la part du pouvoir en place, pour y séjourner 13 ans. Durant ce séjour en Egypte, il a été reçu par les savants et hommes de lettre égyptiens (Ahmed Timor Bacha et Ahmed Zaki Bacha) comme il avait l'occasion de visité l'Algérie en 1912; dont il a été reçu par le Cheikh "Mohand Said Ben Zekri" ( Mufti Malikite et enseignant à l'école Thaalibienne).Son retour en Syrie, vers 1919, a été suivi par sa désignation (nomination) comme directeur général de la maison de livre El-Dhahira (Bibliothèque El-Dhahiria) et membre du groupement scientifique arabe. Cependant, Cheikh Tahar n'avait tenu que quatre mois après ce retour. Le Cheikh est mort le 05 janvier 1920.

 

Source : labellerebellekabylie

 

Partager cette page

Repost 0