Pages-de-makhtout1-copie-3.jpg

A propos de Abou Zeïd Abderrahmane El Madani, Mouloud Gaïd explique ce qui suit dans son livre Histoire de Béjaïa et sa région (page 38)
Les confréries et Zaouia qui jouèrent un rôle religieux et politique important en Afrique du nord furent : Les Qadéria et les Chadélia. La première s’était répandue de l’Est vers l’Ouest grâce à ses cheikhs de grands renoms venus des écoles de l’orient vers l’Egypte. La seconde répandue par Abou Zeïd Abderrahmane El Madani s’était répandue dans l’ouest avec peu d’adeptes à l’Est du pays. Mêlés de bonne heure aux mouvements généraux du pays, les uns et les autres subirent les contrecoups de la politique des souverains. A la fin du XVe siècle, Ahmed ben youcef de l’ordre des qadérias traqué pour sa doctrine par les émissaires du sultan de Tlemcen, trouve asile à Béjaïa auprès du sultan. Plus tard il embrassa le parti des Turcs, dont il fut un partisan actif ayant obtenu des dispositions particulières en faveur de sa confrérie et par la à tous ses Khouan., ses successeurs furent les meilleurs instruments à la domination Turque. Ceux-ci s’en servirent aussi bien pour régler des différents locaux que pour combattre leur adversaire.

Histoire de Béjaïa et sa région de Mouloud Gaïd.

Partager cette page

Repost 0