Un nouveau chapitre de la révolution algérienne s’ouvre

La révolution algérienne aura bientôt deux ans. Durant ce laps de  temps relativement court, un travaille gigantesque a été accompli. Sur le plan militaire, les petit groupe de l’armée de libération nationale mal armés, isolés les uns des autres, ont non seulement tenu en échec les forces formidables du colonialisme français, mais fait taches d’huile a tel point qu’aujourd’hui ils contrôlent tout le territoire national. Désormais la jonction entre tous nos groupes (oranais, algérois et constantinois) est réalisée.

 

Sur le plan politique, tous les partis et groupement (à l’exception du minuscule M.N.A. de Messali) sont venu s’intégrer dans les rangs du F.L.N qui est devenu aujourd’hui l’unique force politique en Algérie.

Sur le plan social, le syndicalisme national est né et désormais une force de plus avec laquelle la France devra compter.

A l’extérieur, la délégation du F.L.N, renforcé par de nouveau élément partis d’Algérie, mène avec succès  le combat contre la diplomatie française.

Devant cette ex tension prise par notre révolution, une réunion des principaux  responsables nationaux s’imposait. Cette réunion s’est tenue. Elle s’est tenue malgré é la présence des 600000 soldats français, malgré le quadrillage Mollet – Lacoste dans la « Zone pacifiée » de la Kabylie .durant 15 jours, les dirigeants oranais, algérois et constantinois ont pu travailler en toute sécurité dans la vallée de la Soummam , au milieu des « populations qui se rallient tous les jours a la France  »

Des décisions très importantes, touchant touts les domaines, ont été arrêtés. Elles seront rendues publiques incessamment.

Un nouveau chapitre de la révolution algérienne s’ouvre. Notre lutte va prendre de l’allure maintenant que l’A.L.N .3 est devenue une véritable armée dotée d’une personnalité  propre, d’un haut commandement unique dans le siège est quelque part en Algérie, d’un uniforme, d’insignes, de grades, etc. Ses différents services (liaison, renseignement, intendance, commissariats politique, etc.) ont été réorganisés.

De même, le F.L.N a été complètement réorganisée. Sa ligne politique a été redéfinie. Ses objectifs immédiats lointains ont été fixés. Sa tête sera désormais connue. Les noms des dirigeants de tous nos organismes de direction seront rendus publics.

Les dirigeants français déchanteront vite et sous peu. Leur statut « octroyé » sera un mort –né. Leurs dernières illusions s’évanouiront. La révolution algérienne n’aura pas fini de les étonner.

A Robert Lacoste qui nous promet des élections en octobre dans la « Zone pacifiée » de la Kabylie , nous répondrons que nous serons au rendez – vous. Nous lui donnons de notre coté rendez – vous  devant l’O.N.U. en Novembre prochain, et le monde Vera qui, de-là France ou du F.L.N. Présentera le bilan le plus positif.

Guy Mollet veut à tout prix de l’élection. Nous tenons a l’aviser que l’administration  du F.L.N organisera, avant la session de l’O.N.U., des élections pour la désignation des assemblées du peuple, non seulement en Kabylie mais dans toute l’Algérie. La presse française et étrangère pourra venir assister au déroulement des opérations électorales.

Ainsi, avec la phase actuelle de lutte, nous entrons dans la période d’insécurité générale qui ne nous débrasera a jamais du colonialisme français.

 

 

 

Tag(s) : #HISTOIRE

Partager cet article

Repost 0